Recevoir notre lettre d'information
Abonnez-vous
logo gazetophile

Un scaphandrier attaqué par une pieuvre

Scaphandier attaqué par une pieuvre

Les romans d’aventure ont souvent raconté les émouvants combats des scaphandriers avec des poulpes gigantesques. Notre gravure de huitième page retrace un de ces drames, cette fois réellement vécu.

Tout dernièrement à Capetown, un scaphandrier, nommé Palmer, était occupé à explorer le fond de la mer, non loin du fort de Dunevegan ; il avait atteint la profondeur d’une dizaine de mètres lorsqu’il fut attaqué par une pieuvre de proportions énormes.

Comme des serpents, les bras du monstre s’enlacèrent à ses membres, paralysant ses efforts et l’empêchant de se défendre. Palmer n’eut que le temps de tirer le cordon de signal demandant à être remonté.

Quand on le ramena à la surface de la mer, la pieuvre s’était enroulée autour de lui et l’on dut, pour le délivrer, détacher les tentacules à coups de hache.

Le malheureux scaphandrier dut être emmené à l’hôpital, à demi étouffé et tout meurtri par la terrible étreinte.

Le Petit Parisien - Supplément littéraire illustré
N° 827 — 16ème Année - 11 décembre 1904

 (71)